ZELKOVA

Accueil    Billet aléatoire    Voir les catégories    S'abonner aux flux RSS    Vers mon site pro 

Un jour je te dirai pourquoi j'√©cris. La po√©sie s'arrange toujours ; il suffit d'√™tre l√†, truelle en main et sueur suintant au soir, devant la soupe, comme un ma√ßon. Tu es ma√ßon, je suis ma√ßon avec au bout de ma plume des tonnes de ciment gueulant de soif dans le d√©sert de mon ¬ęinspiration ¬Ľ. J'ai une muse suspecte qui a des bas de ch√Ętaigniers toujours verts, des avoines √† Merc√©d√®s et de I'eau claire qu'elle pompe √† longueur de minutes s√©ch√©es dans ma gourde frileuse. Et je musarde malgr√© √ßa !

- Léo Ferré "Technique de l'exil"

Derniers Commentaires

Destruction de la caserne de Niel

J'ai retrouv√© ces photos datant de 2003 de la destruction de la caserne de Niel (quartier Empalot / St Agne de Toulouse) juste en face de chez nous, √† l'√©poque o√Ļ l'on habitait rue St Roch.

Le spectacle était grandiose, quasi-jouissif de voir la machine manger les fragiles cloisons de la caserne. Le bruit n'était pas assourdissant mais la quantité de poussière était incroyable et ce, malgré les jets d'eau qui tentaient de réduire sa dispersion.

Le conducteur du tracto a du avoir des bonnes vibes.

Un bon souvenir...

Lire la suite

4 photos - rien à voir

4 petites photos qui trainaient par l√†, sans indication particuli√®re, mise √† part pour le coup du reflet dans la flaque d'eau o√Ļ j'avoue que le proc√©d√© est un peu surfait, mais √ßa m'est bien √©gal pour le coup.

Vu que je cale beaucoup d'images, la page d'accueil du blog devient méga lourde, c'est pénible, donc maintenant, il faut "lire la suite", ça fait travailler le poignet.

Lire la suite

Tha√Įlande - Quelques Photos

Quelques photos me plaisent, d'autres sont aussi là pour simplement témoigner du décor, on a essayer de prendre beaucoup de photos, mais comment dire... lorsqu'on est étonné tout le temps, on cesse de mettre la main dans sa sacoche car ce geste systématique vous fait presque perdre à la longue le simple plaisir de la contemplation instantané.

On voit des images qu'on a sans arrêt envie de figer de peur de l'oublier et de ne pas pouvoir la ramener dans son sac pour la montrer aux copains. Mais de toutes façons, on ne pourra pas leur montrer grand chose aux copains, parce que la photo ne traduit pas le lien entre ton corps et son environnement. En plus de 3 semaines, nos yeux mais aussi tous nos sens ont été tellement sollicités et exaltés (parfois mis à rude épreuve ce qui fut souvent le cas pour nos narines dans certaines marchés et quartiers de Bangkok), que déjà, la relecture des photos ici en france parait tellement plus fade...

Il faut dire que l'exotisme fut total, le simple fait de regarder les gens vivre leur vie m'a rempli de bonheur, c'est assez dur √† expliquer. Je n'avais jamais vraiment voyager, je n'√©tais jamais all√© aussi loin pour m'abandonner √† la contemplation. En observant les personnes vivre, √ßa m'a rappeler qu'il est possible de vivre diff√©remment que nous, diff√©rement, pas seulement au niveau des √©carts culturels comme la nourriture, les biens mat√©riels et notre environnement; non c'est plut√īt dans des fondements sociaux, s√Ľrement bien impr√©gn√©s de religion qui se traduisent par une relation √† autrui tr√®s d√©paysante. Les Tha√Įs sourient beaucoup, rigolent assez et sont assez calmes, en presque un mois j'ai trouv√© √ßa tr√®s apaisant (le mot "apaisant" ne convient s√Ľrement pas pour l'animation de Bangkok). Ils ne sont pas plus "gentils" et nous plus "inhumains", de m√™me que je ne vais pas dire "ils ont gard√© un rapport √©troit avec la nature et nous, Occidentaux nous nous en sommes √©loign√©s". Non c'est plut√īt qu'ils ont des r√©actions diff√©rentes, des attitudes qu'on ne pourrait pas transposer chez nous (genre le commer√ßant dans la rue qui dort dans la journ√©e en posant les pieds sur sa marchandise), je crois toujours √† ces habitudes et ces fondements de politesse et de rapports sociaux si √©loign√©s dans certains cas.

Lire la suite

Le Rose - travail photo en groupe

Au risque de passer une fois de plus pour un dégénéré, je présente ici un projet de photos qui fut la réponse à un exercice sur la couleur Rose. Ce travail qui s'intitule "La Dégradation du Rose" a été réalisé par Gregoire Edon, Jean Sylvain Masse et moi-même. C'est donc la seule série de photos disponibles sur ce site, il ne m'apparaissait pas judicieux de les mettre sur mon CV en ligne.

Le Rose dresse ici un état des lieux de la matière en évolution, la substance organique qui passe d'un état à un autre. D'abord nous avons porté un regard sur la matière organique qui ne meurt pas mais évolue et change de forme et de couleur

"On eut dit que le corps, enflé d'un souffle vague vivait en se multipliant." Une charogne, Charles Baudelaire

puis vint la création de chimères et de leur mise en situation.


La création des bestioles.


Steak à ièch


Le Piaf


Hippocampe


Noenoeil


Chenille grimpe à l'arbre


Chenille sort d'un tuyau


Steak à ièch sort d'un tuyau


Piaf attack!

David Toiser 2007


Parse error: syntax error, unexpected T_STRING, expecting ')' in /home/zelkova/www/illustrations/blog/ecrire/tools/bbclone/var/access.php on line 729