ZELKOVA

Accueil    Billet aléatoire    Voir les catégories    S'abonner aux flux RSS    Vers mon site pro 

Il faudrait également parler du rose des bajoues. De ce rose bien portant et bon vivant, bon vin, bon oeil, qui s'affirme comme une marque de sagesse et qui, forcé, mènera plus tard son doux et gros propriétaire à être foudroyé d'un coup sur le trottoir.

- Alexandre Bonnier - Éloge du rose

Derniers Commentaires

Travail sur le bestiaire - Monsters party!

Présentons deux nouveaux venus aux racines latines : L'équilibrium vulgaris et le spectrodendron giganteum (super raccord avec le background actuel du blog :-).
On les applaudit bien fort.

Et deux petits aperçus des fiches de monstres extraits du Livre de Races & Monstres.

{EDIT} : quel boulet, j'ai oublié le "C" à Spectrodendron… à chaque fois que je dessine des lettres j'oublie le mot :-/

Mys Gembar et l'homme avec un sac en papier sur la tête

Josian Pandemonic

laszlo leonid hy nagy

Heihachi Mishima / sort de guerrier

mini-bd présentant un coup particulièrement puissant du jeu de rôle, en hommage au vieux moustachu en geta et hakama

Le bug et l'avaleur d'enfant

Déjà, un 2e avaleur d'enfant fait son apparition, légèrement différent du premier.

Et voici une créature assez inattendue dans un jeu de rôle papier : LE bug.

Il arrive souvent dans un jeu de rôle (les jeux de rôles papier étant basés sur des règles plus ou moins empiriques, évoluant dans un univers souvent fantastique et mettant en scène des situations souvent improbables) qu'il y ait un conflit entre plusieurs joueurs ou entre un/des joueur(s) et le Maître de jeu. Je parle de conflits qui se situent en dehors du jeu lui-même. Il s'agit souvent de controverse à propose des règles et de la résolution des actions : "- peut-on recharger un arc en courant, trotinant ? - non le rechargement nécessite une action propre - mais Legolas le fait bien dans le film - oui mais l'adaptation du Seigneur des Anneaux est mauvaise" et blablabla et blabla. Ces controverses peuvent en outre dériver sur des sujets plus ou moins connexes, plus ou moins longs et du reste, plus ou moins barbants.

Le bug est une entité créé pour atterrir (du ciel) dans ce genre de circonstances. 2 joueurs s'embrouillent sur des règles, le maître de jeu reproche à son voisin que la gâteau au yaourt qu'il a apporté n'est pas réussi, il ne reste plus que des kro dans le frigo, qui a fini la dernière Leffe? etc.
Paf. Le bug apparaît
Dans le jeu, s'entend.

Celui-ci, à l'aide de son boulier et des ses registres va déclencher un événement magique (à tirer au hasard dans un tableau d'événements plus ou moins absurdes) qui va, bon gré malgré, entraîner de nouvelles actions qui vont faire oublier la résolution de celles qui posaient problème avant l'arrivée du bug.
Le bug est une sorte de créature qui détourne l'attention de manière purement gratuite, invoqué par n'importe quel joueur et approuvé par une assemblée impartiale.

Les Buffets carnivores

Plagié sans scrupules à Philémon, la saga culte de Fred, j'ai repris pour le projet de Jeu de Rôle la présence de buffets carnivores, meubles anthropophages dénués de tout jugement.

Je leur ai quand même fait un petit relooking.

Dans les égouts...

Les égouts, le lieu de toutes les bonnes surprises...

Et rapido un petit dessin des chasseurs de spectres (avec un petit jeux-typo très fashion). C'est comme Ghostbusters sauf qu'il stock ses victimes dans son crâne ; c'est vachement plus grenelle comme démarche.

L'Homme au Bandeau & Frida La Blonde

Triflex: Une biographie ridicule

Le Green Book étant fini, un nouveau livre se prépare pour prolonger l'aventure, déjà, l'Avaleur d'enfants et Triflex montrent leur visage...

Triflex a une histoire pittoresque, non content d'être né idiot; à l'âge de 29 ans il se fera couper les deux jambes par un mari jaloux. Ce dernier aurait sûrement regretté son geste s'il savait que Triflex avait fait voeux de chasteté depuis l'âge de 13 ans, âge auquel il décida de manière inflexible de vouer sa vie à la poésie et à la peinture.
L'histoire aurait pu s'arrêter là: 2 jambes coupées + 1 mari satisfait + Triflex, seul face à son art (et déjà de bonnes idées de thèmes à aborder dans ses créations).

Mais Triflex a eu une vie tumultueuse et tous les blogs du monde ne pourraient recueillir sa biographie complète.
C'est visiblement dans les années 237-238 (à l'âge de 33 ans) qu'il manifesta un talent particulier pour retranscrire les choses de la vie, sa renommée allait grandissante et malgré le fait qu'il lui manquait toute la partie postérieure, on avait presque envie de parlait de noblesse tant son Art transpirait sur sa personne.

Appelé à la cour du roi Bob, il mit ses compétences au service du palais royal, au sommet de sa gloire. Cependant, certains persistaient à le railler du fait de son handicap ce qui le plongeait dans une frustration ridicule. D'autres (connaissant sa biographie sur le bout des doigts) allèrent même jusqu'à monter un canular qui s'avéra fatal, ou presque.
Tout en sachant très bien qu'il avait été amputée de la moitié de son corps, organes génitaux compris (amputation pratiquée par le fameux chirurgien alcoolique: le docteur Van Stroup), les coquins allèrent jusqu'à subtiliser un sous-vêtement de la duchesse Dingueling (duchesse qui accusait un âge respectable de 74 ans) pour le placer dans le livre de poésie que Triflex avait l'habitude d'ouvrir devant son auditoire.

La réaction de Triflex fut démesurée, voir absurde.
Celui-ci essaya de châtier les auteurs de la farce en s'emparant d'une hallebarde. Malheureusement, l'arme étant trop complexe à manier quand on a pas de jambe, il perdit l'équilibre et dévala les grands escaliers dans un mélange de rire et d'horreur. Triflex aurait du mourir, mais son calvaire ne venait que de commencer.

Car Kerdhan Nah Drek faisait partie des admirateurs de Triflex et exceptionnellement de l'auditoire ce jour-là. Kerdhan savait à l'avance le fait qu'il devait mourir en tombant, la cage thoracique en premier sur la tête de la hallebarde. On a vu que Kerdhan "sauvait la vie des personnes remarquables" en les encartant, c'est ce qu'il fit pour Triflex.
Hélas la transformation en ikone fut raté; Kerdhan se défendit par la suite en assurant qu'il avait éternué au moment de l'encartage, mais d'aucuns racontent qu'il ne pouvait contenir un rire nerveux devant le spectacle.

Bref! Kerdhan avait encarté Triflex comme un cochon, son corps (ou du moins ce qu'il en restait) était dans un bien triste état; et à chaque fois qu'on faisait revivre Triflex grâce aux Ikones, il affirmait souffrir de maux terribles au niveau du dos, il souhaitait qu'on le laisse se reposer en paix dans sa paire d'Ikones. Mais avec les générations qui passaient, il y avait toujours un passionné de sa prose qui était assez ingrat pour le réveiller afin qu'il produise de nouvelles poésies (ce qu'il fit pour qu'on le laissât tranquille).

Cette situation dura pendant plusieurs siècles jusqu'à ce qu'il traverse l'océan pour finir (comme tant d'autres Ikones!) dans La Machine de Métamorphose pour être transformé en Mana, en énergie.

C'est après cela qu'il reçu le nom de Triflex du fait de son tatouage sur la poitrine. C'était le premier poète extrait de la Machine, et comme disait Kerdhan: "quand tu sors de là, tu reçois un X si tu es poète, et des coups de bâton si tu es guerrier".

On sait que les résidents des Ikones se transforment en spectres une fois que La Machine de Métamorphose a sucé tout leur jus. Triflex n'a pas échappé à la règle: La Machine ayant séparé l'âme et le corps, il se retrouva à errer dans les sous-sols de K (la ville) avec ce qui lui restait de conscience. Il se détachait des autres spectres par son caractère inoffensif, de plus, il inspirait la pitié car son état n'était plus que souffrance: le mauvais encartage de Kerdhan faisait encore son effet et avait pris une tournure curieuse: Triflex avait un bras avec un energeya énorme au bout qu'il n'arrivait pas à soulever tandis que l'autre bras se dématérialisait régulièrement et ce, de manière aléatoire.

On peut comprendre ainsi pourquoi au bout de temps d'années de souffrance, la folie l'envahit et il trouva comme ultime moyen de mettre un terme à sa vie que de "croiser le fer" avec Loréïr... (à suivre - Scénario 1 ~ Bêta)

Fin du Green Book vol.I

Nous clôturons le premier opus qui recueille les illustrations et bon nombre d'annotations concernant le projet.

Dans ce billet figurent les derniers dessins tout frais ainsi que des scans récents de vieux dessins.

J'ai rajouté aussi un fond d'écran réalisé à partir d'un fichier vectoriel qui a servie à la conception d'un tee shirt pour Nensilia.

Lire la suite

La guilde des fous

On connaissait Théodore Thimotée, le chef de la guilde des fous, qui n'est jamais sortis de sa baignoire depuis l'âge de 12 ans.

Et bien, on vient d'en apprendre un peu plus sur cette guilde -->

Avant-goût du projet d'un Jeu de Rôle

Vous avez sûrement remarqué la gatégorie GREEN BOOK? Et bien il s'agit à proprement parlé d'un livre, mais au delà du livre se cache un projet de jeu de rôle fantastique.
On ne pouvait y trouver jusqu'ici que des dessins dont on ne connaissait rien; sachez désormais qu'ils seront intégrés dans des pages comme celles qui suivent.

Avec un ami que nous nommerons Nensilia, nous discutons autour de quelques bières et tasses de thé d'un univers et de règles de jeu qui doivent dans l'absolu constituer un jeu de rôle relativement complexe. Je dis "dans l'absolu" car parfois il nous arrive de penser que le jeu de rôle agit comme un prétexte de boire bières et du thé.
Mais non! Nous avons passé trop de temps et dépenser trop d'énergie pour ne pas rendre ce jeu intelligible au plus grand nombre! Le fait est que nous tâchons de créer avec le plus de rigueur possible un jeu qui sera distribué largement (par internet dans un premier temps) pour qu'il apporte du divertissement, à nos amis et à un public spécialiste ou non, bien entendu.

Je ne vais pas encore présenter le jeu, cela fera l'objet d'un site propre et nous nous efforçons depuis près d'un an de mettre sur papier les kilomètres de pensées et de discussions qu'on a pu entretenir depuis 7 ans. Cette phase est assez laborieuse, mais elle apporte la satisfaction de voir petit à petit se dessiner un véritable ouvrage.

Aujourd'hui, nous n'avons toujours pas de titre à notre jeu, mais nous commençons à créer le fameux "livre de règle" (dont la mise en page sera réalisée par votre serviteur).

C'est donc de manière un peu gratuite et floue que je vous présente quelque pages avec pour commencer une mini-bd. Ces mini-bds occuperont des marges du livre pour apporter des anecdotes diverses, du monde assez farfelu que nous avons créé.

La fiche de perso (format: A4 double page): extérieur et intérieur:




Il me tarde d'en dire d'avantage mais patience! :-)

Vlad

Un nouveau dessin dans le livre vert: Vladimir Karvec.
Il serait temps que je fasse une présentation du projet, même s'il fera l'objet d'un site propre et bien à lui. En tout cas, il y a beaucoup de choses à raconter dans la création de ce jeu de rôle, en phase d'élaboration depuis plus de 6 ans.

Le dessin est ici assez sobre dans le style, pas très expressif, mais je cherchais un peu d'élégance dans le bonhomme. :-)

Le style de Vlad, c'est le mix cowboy/mousquetaire. Les lectures récentes des Trois Mousquetaires et De Capes et de Crocs y sont sûrement pour quelques choses (comme mon dessin de Loreïr après la vision de Trigun).

Les Héros des Maisons


Org


Loreïr


Glopy


Lorylindon


Ziiiii


Ho_Dan_O


Lady_Vrioon

David Toiser 2007