ZELKOVA

Accueil    Billet aléatoire    Voir les catégories    S'abonner aux flux RSS    Vers mon site pro 

Il faudrait également parler du rose des bajoues. De ce rose bien portant et bon vivant, bon vin, bon oeil, qui s'affirme comme une marque de sagesse et qui, forcé, mènera plus tard son doux et gros propriétaire à être foudroyé d'un coup sur le trottoir.

- Alexandre Bonnier - Éloge du rose

Derniers Commentaires

Destruction de la caserne de Niel

J'ai retrouvé ces photos datant de 2003 de la destruction de la caserne de Niel (quartier Empalot / St Agne de Toulouse) juste en face de chez nous, à l'époque où l'on habitait rue St Roch.

Le spectacle était grandiose, quasi-jouissif de voir la machine manger les fragiles cloisons de la caserne. Le bruit n'était pas assourdissant mais la quantité de poussière était incroyable et ce, malgré les jets d'eau qui tentaient de réduire sa dispersion.

Le conducteur du tracto a du avoir des bonnes vibes.

Un bon souvenir...

Lire la suite

Triflex: Une biographie ridicule

Le Green Book étant fini, un nouveau livre se prépare pour prolonger l'aventure, déjà, l'Avaleur d'enfants et Triflex montrent leur visage...

Triflex a une histoire pittoresque, non content d'être né idiot; à l'âge de 29 ans il se fera couper les deux jambes par un mari jaloux. Ce dernier aurait sûrement regretté son geste s'il savait que Triflex avait fait voeux de chasteté depuis l'âge de 13 ans, âge auquel il décida de manière inflexible de vouer sa vie à la poésie et à la peinture.
L'histoire aurait pu s'arrêter là: 2 jambes coupées + 1 mari satisfait + Triflex, seul face à son art (et déjà de bonnes idées de thèmes à aborder dans ses créations).

Mais Triflex a eu une vie tumultueuse et tous les blogs du monde ne pourraient recueillir sa biographie complète.
C'est visiblement dans les années 237-238 (à l'âge de 33 ans) qu'il manifesta un talent particulier pour retranscrire les choses de la vie, sa renommée allait grandissante et malgré le fait qu'il lui manquait toute la partie postérieure, on avait presque envie de parlait de noblesse tant son Art transpirait sur sa personne.

Appelé à la cour du roi Bob, il mit ses compétences au service du palais royal, au sommet de sa gloire. Cependant, certains persistaient à le railler du fait de son handicap ce qui le plongeait dans une frustration ridicule. D'autres (connaissant sa biographie sur le bout des doigts) allèrent même jusqu'à monter un canular qui s'avéra fatal, ou presque.
Tout en sachant très bien qu'il avait été amputée de la moitié de son corps, organes génitaux compris (amputation pratiquée par le fameux chirurgien alcoolique: le docteur Van Stroup), les coquins allèrent jusqu'à subtiliser un sous-vêtement de la duchesse Dingueling (duchesse qui accusait un âge respectable de 74 ans) pour le placer dans le livre de poésie que Triflex avait l'habitude d'ouvrir devant son auditoire.

La réaction de Triflex fut démesurée, voir absurde.
Celui-ci essaya de châtier les auteurs de la farce en s'emparant d'une hallebarde. Malheureusement, l'arme étant trop complexe à manier quand on a pas de jambe, il perdit l'équilibre et dévala les grands escaliers dans un mélange de rire et d'horreur. Triflex aurait du mourir, mais son calvaire ne venait que de commencer.

Car Kerdhan Nah Drek faisait partie des admirateurs de Triflex et exceptionnellement de l'auditoire ce jour-là. Kerdhan savait à l'avance le fait qu'il devait mourir en tombant, la cage thoracique en premier sur la tête de la hallebarde. On a vu que Kerdhan "sauvait la vie des personnes remarquables" en les encartant, c'est ce qu'il fit pour Triflex.
Hélas la transformation en ikone fut raté; Kerdhan se défendit par la suite en assurant qu'il avait éternué au moment de l'encartage, mais d'aucuns racontent qu'il ne pouvait contenir un rire nerveux devant le spectacle.

Bref! Kerdhan avait encarté Triflex comme un cochon, son corps (ou du moins ce qu'il en restait) était dans un bien triste état; et à chaque fois qu'on faisait revivre Triflex grâce aux Ikones, il affirmait souffrir de maux terribles au niveau du dos, il souhaitait qu'on le laisse se reposer en paix dans sa paire d'Ikones. Mais avec les générations qui passaient, il y avait toujours un passionné de sa prose qui était assez ingrat pour le réveiller afin qu'il produise de nouvelles poésies (ce qu'il fit pour qu'on le laissât tranquille).

Cette situation dura pendant plusieurs siècles jusqu'à ce qu'il traverse l'océan pour finir (comme tant d'autres Ikones!) dans La Machine de Métamorphose pour être transformé en Mana, en énergie.

C'est après cela qu'il reçu le nom de Triflex du fait de son tatouage sur la poitrine. C'était le premier poète extrait de la Machine, et comme disait Kerdhan: "quand tu sors de là, tu reçois un X si tu es poète, et des coups de bâton si tu es guerrier".

On sait que les résidents des Ikones se transforment en spectres une fois que La Machine de Métamorphose a sucé tout leur jus. Triflex n'a pas échappé à la règle: La Machine ayant séparé l'âme et le corps, il se retrouva à errer dans les sous-sols de K (la ville) avec ce qui lui restait de conscience. Il se détachait des autres spectres par son caractère inoffensif, de plus, il inspirait la pitié car son état n'était plus que souffrance: le mauvais encartage de Kerdhan faisait encore son effet et avait pris une tournure curieuse: Triflex avait un bras avec un energeya énorme au bout qu'il n'arrivait pas à soulever tandis que l'autre bras se dématérialisait régulièrement et ce, de manière aléatoire.

On peut comprendre ainsi pourquoi au bout de temps d'années de souffrance, la folie l'envahit et il trouva comme ultime moyen de mettre un terme à sa vie que de "croiser le fer" avec Loréïr... (à suivre - Scénario 1 ~ Bêta)

Loi de Hofstadter

Ça prend toujours plus de temps qu'on ne le pense, même en tenant compte de la loi de Hofstadter.

Découverte par le mathématicien et philosophe américain Douglas Hofstadter, empiriquement vérifiable en nombre de domaine, cette loi semble avoir un champ d'application quasi infini.

David Toiser 2007


Parse error: syntax error, unexpected T_STRING, expecting ')' in /home/zelkova/www/illustrations/blog/ecrire/tools/bbclone/var/access.php on line 729