ZELKOVA

Accueil    Billet aléatoire    Voir les catégories    S'abonner aux flux RSS    Vers mon site pro 

J'ai toujours trouvé très étonnant que que le graphisme et l'Art, si proches dans leur processus créatif, soit si éloignés dans leur reconnaissance. Les oeuvres graphiques sont souvent dévalorisées.

- Gilles Acézat

Derniers Commentaires

Sans titre

"Télévision" de Stéphane Audeguy

à "Télévision", dans le petit éloge de la douceur de Stéphane Audeguy, on peut lire :

Ce qui est le plus violent dans la télévision, ce n'est pas son contenu, ni même la possible déréalisation qu'elle peut produire. C'est que l'image télévisuelle ne semble jamais manquer de rien. Elle n'a pas de hors champ : on n'y remarque pas une absence (dans les émissions dites littéraires, par exemple, aucun poète). La hantise de la télévision, c'est l'interruption du flux, la coupure son, la grève, tout ce qui pourrait affecter sa continuité. Quiconque cesse de la regarder, ne serait-ce qu'une semaine, et la rallume brusquement, peut mesurer sa vulgarité, l'insignifiance de la majorité de ses programmes.

Tee shirt "Des souris et des hommes"

Un nouveau tee-shirt s'ajoute à la liste, parmi les livres qui m'ont particulièrement marqué on trouvera assurément Des souris et des hommes de John Steinbeck. Le petit jeu était de mettre en avant les lapins, objet du fantasme et symbole de liberté dans le livre, associé au mot "souris" ce qui parait incongru mais prend son sens dans l'histoire. Le revolver est également une référence à l'histoire ; au dénouement.

télécharger le fichier vectoriel des_souris_et_des_hommes.ai
font : Mercury

Pour voir la série complète, cliquez ici

Les Compils du Dave sont de retour

Face au succès grandiloquent du premier opus, voici les nouvelles compils du Dave dans un format plus petit, plus sobre.

5 CD avec la contrainte de la thématique de chaque compilation : transgresser les étiquettes musicales pour se concentrer sur nos états d'âmes pour aller vers la paix et l'amour.

Amen

Lire la suite

Travail sur le bestiaire - Monsters party!

Présentons deux nouveaux venus aux racines latines : L'équilibrium vulgaris et le spectrodendron giganteum (super raccord avec le background actuel du blog :-).
On les applaudit bien fort.

Et deux petits aperçus des fiches de monstres extraits du Livre de Races & Monstres.

{EDIT} : quel boulet, j'ai oublié le "C" à Spectrodendron… à chaque fois que je dessine des lettres j'oublie le mot :-/

Classement et notation de manga (anime)

Parlons manga !

Parlons culture populaire et fleuron de l'animation japonaise !

Parlons peu, parlons bien.

Voici deux classements complètements subjectifs qui présentent quelques séries et films sorties de l’animation japonaise dont je m'octroie le droit d'attribuer des notes.
Il y a sur le net quantité de ressources sur le monde du manga avec des classements et des notations (voir commentaires après les tableaux) mais ceux que j'ai rencontré ne m'ont pas souvent donné satisfaction. Aussi je me lance, sans pudeur ; en restant sur une short-list de manga qui m'ont marqué.

Au début, je voulais reprendre les critères de Salvador Dali lorsqu'il avait "noté les peintres" (de Raphaël à Mondrian en passant par lui-même) comme "Technique", "Mystère", "Inspiration"… mais ça faisait pas sérieux (si vous voulez le scan de ses notes, demandez-moi).

Je balance le tableau et mes notes, puis on en discute, mais tout d'abord, jetons un coup d'œil aux différents critères qui déterminent la note finale.

Lire la suite

Biodiversité (France Inter)

Une personne – plus cultivée que moi – fait circuler certaines émissions qui ont attiré son attention, je me dit que certaines ne manquent pas d'intérêt alors pourquoi ne pas les diffuser !

Jusqu'à quel point le vivant est-il menacé ?

France Inter : Le téléphonne sonne du 12/01/2010 (durée 40') - 36,5Mo

Merci Monsieur Méroll

À l'approche du téléthon, je tiens à attirer l'attention sur une autre œuvre caritative, tout aussi louable, celle lancé par le digne président des huiles Méroll.

Pour visualiser en plus grand (et pouvoir lire le texte) voici le lien vers l'image plus grande.

Je vous renvoie aux Requins Marteaux que j'ai encore recroisés au festival de BD de Colomiers il y a deux semaines.
Albi en force !

T-shirt et littérature

Après avoir adoré En attendant Godot de Samuel Beckett, j'avais décidé d'adapter le visuel du livre sur T-shirt. L'idée c'était juste de reprendre l'illustration qui me plaisait bien, hop, une petite typo en dessous pour pousser la private joke jusqu'au bout en mentionnant le nom du livre et l'auteur et zou !

J'avais peur de passer pour un intello (que je ne suis pas !) qui s'la pète mais au final, ceux qui connaissaient le livre comprenaient la référence, les autres voyaient le visuel simplement, l'effet marchait assez bien.

J'ai donc décidé après quelques années à m'en faire d'autres pour faire une petite série, avec une implication graphique un peu plus importante, sans pour autant piquer la vedette au livre, que j'affiche.

télécharger le fichier vectoriel en_attendant_godot.ai
font : Conduit

**************************************************

J'ai donc par la suite créé Je suis un chat de Natsume Soseki, auteur que j'évoquais déjà ici. Ici aussi, j'ai repris une illustration d'une couverture de livre, en l'occurence une peinture chinoise d'un chat ventripotent.

télécharger le fichier vectoriel de je_suis_un_chat.ai
font : Avant-garde
Merci à Tristan de Boxe Club pour la réalisation du T-shirt

**************************************************

Et le dernier en date n'est autre que le chef d'œuvre russe Crime et châtiment de Fédor Dostoievski où il ne reste qu'une simple composition typographique, en référence au fondement du livre (l'expiation).

télécharger le fichier vectoriel crime_chatiment.ai
font : Trade gothic

**************************************************

Vous l'avez remarqué ; j'ai mis à votre disposition les fichiers sources illustrator (pas forcément aux bonnes dimensions…) de sorte que vous pouvez grâce à ces fichiers vous les faire imprimer vous-même dans des boutiques (comme Antistatik à Toulouse). Bien sûr, comme vous êtes courtois et civilisés, vous ne manquerez de mentionner mon nom si jamais vous souhaitez réutiliser ces visuels qui sont libres d'utilisation (un mail me fera par ailleurs plaisir de savoir qu'ils sont diffusés).

Et les bonsaï derrière, c'est pour la frime ;-)


**************************************************

Un nouveau tee-shirt s'ajoute à la liste, parmi les livres qui m'ont particulièrement marqué on trouvera assurément Des souris et des hommes de John Steinbeck. Le petit jeu était de mettre en avant les lapins, objet du fantasme et symbole de liberté dans le livre, associé au mot "souris" ce qui parait incongru mais prend son sens dans l'histoire. Le revolver est également une référence à l'histoire ; au dénouement.

télécharger le fichier vectoriel des_souris_et_des_hommes.ai
font : Mercury

**************************************************

Le plus beau cul que je n'ai jamais vu

oui, je sais c'est facile, mais au moins je peux en profiter pour saluer l'Avant-garde d'Herb Lubalin.

Chantons l'alcool

Découvrez la playlist alcool

Petite sélection de jeux flash

>>> Tetris
Classique parmi les classiques, on va pas réinventer la poudre hein ! De nombreux modes de jeux et un gameplay irréprochable.

>>> 99 Bricks, The legend of Garry
Un très bon Tetris-like qui utilise bien l'aspect "gravitation" des blocs

>>> RedesignBreakout (déjà évoqué dans ce blog)
Dérivé du légendaire casse-brique, pour les amateurs de réflexes (attention : jeu stressant :-)

>>> Nanotube
Toujours dans les jeux stressants, nanotube peut rendre fou. Il faut de l'agilité et des réflexes.

>>> Canabalt
Niveau réflexe, on pourra aussi bien s'amuser sur ce jeu, au principe basique mais qui court marche bien

>>> Bloxorz Dans la famille des casse-tête, celui-là est bien réalisé

>>> Grow Island (parmi la série des "Grow")
Un jeu assez curieux où l'on essaye de développer un maximum les infrastructures de l'île selon l'ordre de nos actions. Les graphisme deviennent assez délirants au fur et à mesure que l'île se développe ! 'Faut pas forcément chercher une logique parfois…
Pour info : après avoir tester à plusieurs reprises les différents ordres, sachez qu'il existe 1 fin et 1 fin alternative (si l'envie vous prend de chercher la solution sur le net ;-)

Pour aller plus loin que ce "best of" : voici quelques liens de blog qui ont une section "jeux" où vous pourrez vous perdre pendant des heures :

Critique d'Amer Béton (Tekkon Kinkreet)

J'avais déjà écrit un billet sur un anime sur ce blog, il s'agissait de l'excellent Mushishi. J'avais également un peu survolé le monde du manga et de la japanimation dans ce billet.

Aujourd'hui, je publie ici une critique que j'ai rédigée pour le site communautaire animeka. Je consulte régulièrement ce site pour dénicher des séries et films d'animation, le site offre un grand nombre de resources sur le sujet ! la critique est disponible ici et je la recolle dans le blog. Celle-ci a été écrite d'un trait mais j'espère qu'elle donnera envie de regarder l'anime et/ou qu'elle plaira à ceux qui l'ont vu.

Voilà une histoire qui est autant une réussite sur le manga de Taiyo Matsumoto que sur le film du Studio 4°C !

L'histoire très émouvante de Noir & Blanc, qui mêle amour fraternel et violence naïve... Sur fond de conflits de yakuza, on suit ces deux gamins désœuvrés qui ne connaissent que la voie de la violence pour survivre dans une ville polymorphe.

Blanc et Noir me font penser au duo de "Des souris et des hommes" de John Steinbeck : une partie à l'esprit vif et acéré et une autre dont le cerveau s'est arrêté au stade de bébé, mais en définitive : 2 parties qui forment un tout indissociable. La ville est d'ailleurs le reflet des enfants : un univers où les parcs d'attractions et de jeux se développent tandis que la violence fait rage, un monde rempli de couleurs vives et de formes délurées qui paradoxalement semble devenir inhospitalière aux hommes tandis qu'elle se développe. Du reste, le titre exprime clairement le rejet d'une urbanisation amère…

Le paradoxe et les contraires sont une constante dans Amer Béton, le sadisme et le cynisme qu'on lit sur le visage des deux enfants "innocents" nous renvoie une violence beaucoup plus criante que les litres de sang qui sortent soudainement de la tête de yakuza anonymes. Même s'il y a un personnage qui joue un peu le stéréotype du méchant, la plupart des protagonistes offrent une dualité qui donnent de la consistance et rend crédible un univers irréel.

Visuellement, Amer béton est une grande réussite. Le trait tremblotant, les perspectives exagérées, des expressions uniques données aux visages ; on retrouve la même audace, la même expressivité que chez Bill Plympton (dans un style différent bien entendu). Les visages des chats renferment bien ce couple innocence/démence. Les nombreuses scènes d'actions (courses-poursuites, combats) sont assez spectaculaires et très bien animées. Les vues de la ville sont également très belles, rien n'est lisse, il y a un travail du détail et des formes qui semblent recouvrir la moindre petite parcelle de mur. Remarquez en arrière-plan tous ces murs sales, ces coulures, ces ferrailles rouillés, rien n'est limpide, à part le ciel. Cette richesse graphique ne nous étonne pas si l'on a connaissance de l'excellent et déjanté Mind Game (film plus expérimental du Studio 4°C) sorti 2 ans plus tôt.

20 ans après Akira, le Japon nous propose une autre lecture d'un futur empreint de pessimisme, mais sur fond coloré et faussement joyeux. On verra dans Amer Béton ce qu'on veut : lien fraternel, ville déshumanisée, enfance perdue entre jeux et violence etc. peu importe. Inutile de se poser de grandes questions, de trop surinterpréter ; Amer Béton est un film qui s'adresse autant aux amateurs de graphismes novateurs et exigeants qu'au fan de manga qui aime voir des combats bien rythmés, Amer Béton restant très accessible et nullement élitiste mérite une médiatisation plus grande.

Mys Gembar et l'homme avec un sac en papier sur la tête

Josian Pandemonic

David Toiser 2007